• Et l'amour? Mon cul.


    Bon, on va se résumer.
    L'amour, c'est un truc qui vient d'on ne sait où. Il a probablement été crée par une bande de crétins pour justifier un mariage arrangé à la place d'un autre, et à force d'y croire tous ensemble, ils ont réussi à l'integrer à la nature humaine.
    A l'heure où les veines s'ouvrent et où les jeunes s'éclatent sur le trottoir comme du parmesan sur une assiette de spaghettis, j'me suis rencontré une p'tite perle y'a quelques mois qui a eu le bon goût de se tirer en Italie à peine un mois après notre rencontre... C'est dire l'effet que j'fais à la gente féminine, tiens.
    Soyons clairs, cette p'tite perle, bin, j'l'aime.
    ...
    J'veux dire, passe encore qu'elle refuse que je passe la voir en Italie pour des raisons diverses et variées allant de l'interdiction emise par ses superieurs hierarchiques à la destruction pure et simple de l'univers, en passant par un contact avec Dieu qui lui à ouvert la voie vers une nouvelle dimension...
    Passe aussi cette bande de fils de pute d'Italiens qui ont tous envie de se la taper comme une bande de vautours puants
     et rachitiques autour du cadavre de Monica Belluci...

    Mais du prétendu "sevrage" que madame s'impose parce que sinon, elle "peterait un plomb, t'comprends?" refusant ni plus ni moins de me parler ( par un refus de se connecter à internet. Hé, vous moquez pas, l'jour ou vous rencontrerez quelqu'un qu'est aussi loin, vous serez contents d'l'avoir, Internet. ) je ne crois plus un mot...
    D'autant que par le plus grand des hasards, la connection internet à laché pile quand elle a accepté de revenir... et, coïncidence ultime, quand la connection remarche, c'est, non pas un, mais DEUX ordinateurs ( le sien et celui de la fille qui partage sa vie italienne ) qui plantent! Je suppose, hein? Puisqu'elles ont deux ordinateurs, elle prendrait bien la peine de se conencter pour laisser juste un p'tit mot, non?
    ... j'reporte cet article depuis quelques jours en m'disant que vous vous en foutez et que c'est pas si drole, mais le message sur le blog de la jeune fille de son plus farouche admirateur à la con italien expliquant: "Je suis pas très bon en français, heureusement nous parlons par gestes", c'est l'genre de goutte d'eau qui fait déborder l'océan, et j'ai une sincère envie d'aller casser de l'Italien, là.

    D'où l'interêt de cet article, j'organise une collecte pour m'offrir un voyage à Milan, et une batte de base ball. Un fer 7 ferait aussi bien l'affaire...

    See you.

    Ska'

  • Commentaires

    1
    fang
    Dimanche 15 Octobre 2006 à 13:19
    ben
    t'as des problemes ou quoi? Je te previens je te permetrais plus jamais une seule remarque sur mon comportement ou le Sien (avec une majuscule de 10 tonnes cinq) apres lecture de ce post. Il va falloir te découdre les yeux, mon très cher Ska'. Ca va faire mal mais au moins tu verras clair parce que la t'as pas l'air de comprendre la vie comment ca marche. ( moi non plus mais bon moi j'ai l'excuse d'être jeune et malade et surtout d'avoir du recul, dit elle d'un air plat).
    2
    Elle.
    Vendredi 20 Octobre 2006 à 15:35
    Mes fesses, j'dirais meme.
    Allora... Déjà, j'crois qu'ta participation financiere, tu peux t'la mettre et bien profond, après avoir exposé la situation comme tu l'as fait. Bouuuh, shame on her, la méchante qui fait souffrir le Ska'. Mais c'est vrai que vu comme ça, j'me sens comme "la pire des menteuses et la dernière des salopes". Un peu comme une italienne. Ensuite, j't'ai bel et bien dit qu't'étais libre de croire c'que tu voulais... Mais non, en fait. Les italiens me rodent pas autour comme des rapaces affamés, ou des chiens en chaleur un beau jour de Printemps, ou toi une belle nuit d'été, parce que les minijupes au ras d'la moule j'les ai pas, que j'suis pas capable d'me faire un trait d'crayon sous les yeux sans chialer comme Bambi qui vient d'perdre sa mère, et que j'ai pas besoin d'déboutonner mon pantalon pour aller pisser. Ok, sauf pour l'un d'entre eux, celui avec qui je "parle par gestes". Mais merde, comment veux-tu te faire comprendre dans un pays étranger lorsque tu as d'énormes lacunes de vocabulaire? Me crois pas bilingue parce qu'un soir tu m'as entendue bafouiller trois mots! J'suis là depuis deux mois, avec deux ans d'italien derrière moi à raison de trois heures par semaine... Donc à part "Où est Gianni?" - "Dans la cuisine!", y'a pas grand-chose. Et si t'avais regardé l'article, je remerciais les gens qui supportaient la p'tite française à qui il faut demander un mouchoir avant même d'avoir éternué, son temps de compréhension ne lui permettant pas "l'action/réaction"... Bref, j'finirai pas par un "je t'aime", histoire d'etre encore capable de gravir notre propre montagne de niaiseries, déjà bien trop haute... Et c'est qu'le début. See you, Barbuto mio.
    3
    Tom
    Samedi 21 Octobre 2006 à 14:26
    Wop
    Pour la contribution financiere, oublie, par contre j'peux te preter un fer 7 ou un Bois 3 si tu veux
    4
    Entre autres
    Dimanche 22 Octobre 2006 à 20:26
    Ahem
    Je ne te souhaite qu'une chose camarade, que la vie te caresse les viscères d'amour ! Allez, à moi même.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :