• La nuit des monstres.

    Et si les monstres nous envahissaient, dans nos nuits bien trop froides? Si leurs quatres yeux nous regardaient dormir l'air de rien, pendus au lustre, cachés dans la couverture des livres qu'ils ont rongé de l'interieur pour s'y confectionner un abri douillet? Le tentacule du plus gros s'agite, et voilà qu'une armada pleine de poils se dirige résolument vers le pauvre enfant dormant que nous sommes.
    Prudemment, silencieusement, ils escaladent les armatures du lit, s'accrochant de leurs canines pointues au noeuds d'un bois qui ne l'avait surement pas mérité. Ventouses, griffes et autres attributs sont mis à rude épreuve pour atteindre le sommet d'un monde définitivement trop grand pour eux... Deux rangés de créatures de chaque coté du dormeur, prêtes à faire leur office. Un petit cri suraïgu, à la limite de l'audible, et, comme une seule chose, des centaines de petits muscles gélatineux bandent sous l'effort... Doucement, la couverture revient sur nos épaules, afin qu'inconsciemment, la nuit continue bien moins seul.

    ( en 3 minutes hier soir pour les besoins d'une amie qui saura en faire bon usage... j'ose l'esperer... )

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :