• C'est trash tout ça.
    Déjà, te v'la pris d'une pulsion destructrice, une Busherie, si vous me passez l'expression ( pas d'illusion, ça a déjà était fait, j'imagine ).
    Ton blog passe de tout plein d'articles à tout pas beaucoup d'articles parce que y'en a pas beaucoup qui te plaisaient.
    Tu cherches pas a savoir si ça plait au lecteurs, c'est l'écriteur, qui compte.
    Parce que j'ai pas la prétention de dire que j'éxute mes lecteurs en même temps que moi, je les exhorte pas a s'exclamer sur mon blog que c'est un extrème extase de m'entendre m'exprimer et m'exclamer en clamant que je m'sens pas bien.

     

    Parlons un peu d'amour, voulez vous?
    Oh, vous en faites pas, pas l'amour tel qu'on le voit quotidiennement, les amoureux qui s'becotent sur les bancs publics, et autres croquants bien sympathiques. L'amour des gens dont j'parle dans mon manifeste. Vous vous en souvenez pas? Retournez donc le lire.

    J'vous parle donc de ces gens a la pensée oroginale, qui errent un peu dans le monde. On cherche un collegue, un autre attardé relationnel capable de construire une relation, je veux pas imaginer la tête des enfants.
    On s'blase, on se cafarde, et on s'prend une veste parce que la seule chose sur laquelle on reporte un peu d'espoir c'est l'amour, et qu'il est a peu près aussi docile qu'un rhinocéros qui viendrait de se faire piquer les parties par un frelon. Ca se murge un bon coup, couche avec le premier venu pour se défouler, puis bouffe du soja pendant 3 mois devant des emissions télé à la con en maudissant ces enculés ( ces salopes ) qui nous ont pris, pour le second un peu de notre temps et beaucoup de notre cul, et pour le premier trop de notre temps et pas assez de notre cul.

    Parce que cette personne qu'on a bloqué supprimé sur MSN, dont on a, avec une certaine fierté et un putain de pincement au coeur, éffacé le numéro sur notre portable, est encore bien confortablement installé au tréfonds de notre département émotionnel, et elle est a peu près aussi facile à déloger qu'un énarque de l'Elysée.

    Ca pleure donc pas, ça s'cafarde pas plus non plus, quand t'as plus qu'un seul espoir, tu le perds pas aussi facilement, bordel de foutredieux. On en est là.

    Une pétasse, un connard, n'importe quoi en tête, qui t'monopolise le crane. Alors ouiiii, y'a des relations a coté, faut bien s'changer les idées, et se persuader qu'on est pas moche. Pas d'illusions, t'es tout seul parce que tu recherches pas, tu recherches pas parce que t'as trouvé, t'es tout seul parce que t'es pas assez bien pour ce que t'as trouvé.

    Pas de regrets, pas de remords, tu l'as analysé sous toutes ses formes, l'est pas si bien que ça finalement.

    N'empeche que si elle avait un accident de voiture, ça simplifierait vachement les choses.

    Et puis ça permettrait de raconter des histoires aux gens: "Vous savez la seule fille que j'ai aimée, eh bien..." 

    Ska'


    2 commentaires


  • Le but est de trouver tous les noms de groupes!


    Y'en a plein de très gros ( et souvent moches, en plus ), quelques
    uns bien cachés, d'autres qui sont phonétiques et deux ou trois que si
    vous les trouvez pas, j'vais me faire engeuler en disant la réponse
    paske vous me direz que c'était trop dur...


    Ca m'a pris une heure à le faire, je sais pas pourquoi! Smile


    ( j'en ai mis 54 il me semble, mais je recompterai demain )







    Face à la mer, remontant la Rue Ketanou, dans une ville blanche,
    Raphaël retournait dans sa tête de noirs désirs de vengeance. L'affiche
    du Béna Bar pendouillait tristement à l'autre bout de la rue, là ,
    tordue, accrochée au p'tit bonheur pour les déprimés.

    Un message sur son téléphone, offert par un "ami de ta femme", lui
    apprenant qu'un fils de teuhpu était en ce moment sur le tarmac avec sa
    dulcinée, pour s'envoler vers Leningrad.

    Au croisement avec la Rue Da-Salska, quelques fausses notes
    indiquent que l'ambiance est offerte par le tenancier, Marcel, et son
    orchestre.


    Il entra, et lista les quelques-unes des personnes présentes.

    Un VRP tombé la par erreur, deux mécanos sur la machine a café, un
    trio jouant au carte, et, debout sur le zinc, un drole de sire pété à
    la sinsemilia offre une tournée générale, dans sa veste en p'tite
    bourrette...

    Il a un p'tit air de famille, et Raphaël reconnait alors Léo. Ce
    dernier déscend et entreprend de lui présenter les personnes présentes:
    "Tu la vois la p'tite la bas, avec les yeux noirs? C'est la grande
    Sophie, et a coté, tu vois, Louise attaque avec un as de trefle et
    reporte la mise... La p'tite qui dessine, la bas, c'est Amelie. Les
    crayons en main, les ongles noirs, elle caricature toutes les têtes
    raides qui passent le bar."
    Puis il s'arrête, écoute un peu la musique, maintenant du
    classique, et contemple sur le comptoir une effigie de mickey. Trois dés roulent sur une table a l'uatre bout du bar, et Leo continue: "on est vraiment des blaireaux, tu sais? Ca
    se voit à ça, les vrais joyeux urbains sont fans de starac, et les
    blérots, de ravel"

    Il glisse alors dans la main de Raphaël une tour Eiffel en
    plastique, puis dit: "Tu vois c'est le problême de la ville, ça
    pullulle, ils cherchent a nous coller un Paris con, beau... Mon coté
    punk à envie de tout détruire, mon coté zen me dit plutôt d'aller dans
    un champ au milieu de la broussaille, quand le vent passe, ca me
    redonne un sacré coup de pep's!!! Je ne devrais pas dire des choses
    pareilles, non? Je suis fatigué, je vais rentrer..."

    En passant la porte, il me fait un clin d'oeil et me dit: "Et gare
    au loup garou!". Quelques secondes, un crissement de pneus, puis un
    choc sourd... J'entends les hulements de Léo, et sors juste assez vite
    pour voir un de ces espèces de monstres sur quatre roues: Un espace, le
    superbus de chez Renaud, immatriculé dans l'oise...

    Je ne comprends pas, je baisse les yeux, il y a du sang partout, mes
    souliers sont rouges, et derrière, les filles qui jouaient m'ont
    rejoint, elles échangent des paroles étouffées, et je me promets
    d'envoyer un mail à ma femme en rentrant...


    Quand elle aura lu que Léo est mort, comment réagira t'elle?

    Il a commencé a pleuvoir, alors j'ai pris le cadavre de mon ami, et
    l'ai mis au sec, me jurant que je retrouverai la voiture et son
    conducteur, ce fatal picard...


    5 commentaires
  • Je ne veux pas de votre pitié, pas plus que vous ne voulez de mes
    malheurs, et j'compte sur vous pour allez vous coller votre majeur la
    où j'pense si vous l'idée de me plaindre vous passe par la tête... Si
    c'était le cas, une balle de calibre 12 risquerait de suivre le même
    chemin...



    Oui, j'suis d'humeur massacrante, c'est en rapport avec cette foutue journée de merde, j'suis moche, j'suis con, tout ça...

    Un matin, je me reveille, et j'croise de l'autre coté du miroir un
    jeune homme beau, fringant, classe, intelligent, etc... Et y'a d'autres
    jours, c'est plutôt comme aujourd'hui...



    On s'en fout, ca sera peut être passé demain, ou après demain... Au
    pire, Samedi, replongé dans l'exutoire pandémonium ou j'vis ma débauche
    les week-ends... Trainant de spot de jongle en ruelles inconnues,
    rencontrant des vieux grossiers au possible, loin d'être vulgaires...



    Putain, quelle classe de lire du Pennac dans le métro quand même...



    Aujourd'hui, j'me sens pas intelligent, et mon "Manifeste" pourrait
    tout aussi bien s'apeller: "Vieux cons incompris, j'vous comprends:
    j'suis pire"

    Quoi de plus affreux qu'un con qui le sait? Ca lui sert de pretexte, on
    peut pas esperer le faire changer en lui montrant comment il est: "T'es
    con!" "Oui, je sais, mais tu me fréquentes quand même, et tu me le
    reproches, n'estimes tu pas que c'est toi qui a un problème?", c'est un
    coup a te faire passer l'meilleur ami du monde sous Prozac...



    Bref, j'essaye de me déconniser, de me calmer, résultat, ca ressort par
    ce blog, j'suis un peux plus vivable en société, et mes amis ne
    risquent pas de faire un remake de Requiem For a Dream... Trainspotting
    a la limite...



    Enfin, c't'un façon de parler, les gens que je connais vraiment bien me
    voient sous un jour encore plus noir... Un monde merveilleux ou la mort
    n'est pas grave, ou la vie n'est qu'un passage et ou la société n'est
    qu'une création morale pour se donenr l'impression d'appartenir au tout
    qu'on a quitté en cessant de vivre par la Nature, mais par le Fric...

    Typique comprotement humain ça: Se créer un nouveau monde, aussi
    bordélique, mais qu'on pense mieux cerner parce qu'il a été crée par
    nous...

    J'vous citera pour le plaisir l'exemple des mathématiques qui
    présentent de plus en plus de paradoxes et d'indémontrabilités au fil
    des ans...



    En bref, a demain...

    2 commentaires
  • Je ne sais plus tenir une conversation...
    Cette réalité m'a frappé ce matin ( juste avant que je me demande pourquoi on disait d'une equation qu'elle était "différentielle" au lieu de "dérivancielle", mais j'ai estimé que le premier sujet était un minimum plus interessant... mais juste un minimum alors... )

    J'ai recroisé récemment des tas de gens que j'avais connu y'a longtemps...
    Résultat: Le premier, que j'ai rencontré dnas ma propre prépa, on a parlé des cours, des options, des avenirs etc...

    Et y'a peu de temps, un autre, qui lui faisait totalement aut chose, j'sais même plus quoi, et résultat... rien. On a un peu parlé du bon vieux temps, mais après, gros vide...
    C'est dur quand même: Je peux parler de jonglage, de certains styles de musique, où de ce qui a attrait a la prépa... Sinon, rien! La capacité naturelle de parler de tout et de rien m'a quitté, définitivement...
    Schtroumpfant, non?
    Enfin, j'peux aussi m'autopsychanaliser! Ca j'sais faire! D'ailleurs, tous mes textes sur mon blog, ca vient de là, c'est une simple version Skalimérien - Français...
    Tout ca pour dire que je ne peux plus ne rien dire quand je dis quelque chose... Désagréable au possible...

    L'est beau mon chien, hein? Tout l'portrait de son maitre!



    3 commentaires

  • Manifeste aux gens intelligents


    Difficile d'aborder le sujet de l'intelligence sans tomber dans la mégalomanie pure et
    simple ou au contraire une humilité stupide et purement hypocrite dans le seul but de ne pas se retrouver dans le premier cas.

    Je vais donc essayer d'être purement objectif, et quoi de plus objectif que l'avis froid et neutre du dictionnaire? C'est parti:

    Intelligence: n.f ( du latin Intellegere
    qui signifie comprendre ) 1. Faculté de comprendre, de saisir par la pensée. 2. Aptitude a s'adapter a une situation, capacité de comprendre et de donner un sens a telle ou telle chose.


    Déja, ca me pose un serieux problème, j'avais prévu d'vous parler des gens cultivés, mais la culture n'influe en rien dans l'intelligence. Remarquez, on l'savait déja, combien de fois on s'est pas dit: "Quoi? Il a appris son cour par coeur, quel con! Moi, j'préfère le  comprendre... oui, c'est pour ca que je l'ai pas appris"

    Le problème, disais-je donc, c'est qu'il semblerait alors que les capacités d'éloquence d'une personne par exemple, ne soient pas directement en rapport avec son intelligence. Alors j'vais essayer de m'arranger pour que ca m'aille: Dans une conversation, il est
    impossible de citer des philosophes célebres si on ne comprend pas ce qu'ils disent, donc nos capacités d'argumentation au moyen de citations démontrent une certaine intelligence. ( je ne dis pas ca uniquement parce que j'ai placé du Seneque dans mon commentaire quelques articles plus bas, promis! :p )


    L'intelligence est un mal. C'est l'un des maux sociaux qui ne sont pas définis, et c'est bien là le problème de toute personne intelligente, il est impossible qu'une personne exterieure ne comprenne le pourquoi de la déprime de cette personne intelligente, à moins qu'elle ne soit elle même intelligente et ne subisse alors le même sort. ( logique, non? )


    Aussi, l'intelligence n'est pas reconnue comme une gangrène mentale, c'est pourtant ce qu'elle est! Une personne intelligente voit pourquoi le monde va mal, une personne intelligente est capable de reprérer la manipulation quand elle la voit, une personne intelligente est capable de se rendre compte à l'avance du mal-fondé d'une action...
    Conséquences directes: Une déprime pure et simple parce que le monde est moche, et parce que la proportion d'abrutis qui arrivent à se persuader que la qualité d'un chanteur est directement proportionnelle au nombre de textos à 0,34centimes qu'il recoit nous fait entendre du Jennifer à la radio quand on doit se lever pour entrer dans un métro ou l'inutilité patente des gens nous cause un dégout hors du commun.


    En bref, l'intelligence nous fait mépriser notre prochain et notre monde. On s'enfuit donc dans des paradis artificiels qui font office de masturbation mentale à nos neurones en pleine recherche de sensations nouvelles. Et vas-y que j'ai un orgasme cérébral en résolvant une équadiff du 2eme ordre ou en redémontrant les formules de Leibniz en
    partant du binôme de Newton, ce genre de conneries.

    On essaye de faire comprendre ce qu'on voit aux autres, et tout ce qu'ils arrivent à faire, c'est déformer nos propos en s'auto-persuadant que l'idée vient d'eux, et la synthèse de ce dont les auront persuadés les autres leur offrira un semblant de personnalité et d'opinion pour ne pas paraitre trop stupide lorsqu'ils sont en présence d'autres
    personnalités préfabriquées, ou, parfois, de gens intelligents.


    Je sais, vous me direz que le gens intelligent est une perle rare, introuvable dans ce cas, combien de gens sont intelligents?? Plein, pourtant... Bon, sont pas une majorité, l'intelligence n'est pas donnée a tous, l'intelligence ne s'acquiert pas comme on acquiert une cuite en s'enfilant 15 calvas et une téquila pour faire passer. Je dirai, qu'en comparaison avec les anciens philosophes, l'intelligent est apparentable au sage, d'autant qu'il finit a peu près sa vie de la même manière: Suicidé, ou pété de fric.


    Que faire alors pour ces cas sociaux, ces exclus de la société que sont les gens intelligents? Vous pensez qu'ils peuvent s'en sortir? Se promettre un avenir qui consiste en autre chose qu'un tranchage des veines, ou une manipulation e masse qui lui permette d'avoir une vie tranquille?
    Et pourquoi ne pas creer un clan des intelligents anonymes comme le proposait Martin Page?

    Et bien, rien qu'a la lecture de cet article, il est facile de reperer les gens intelligents! Vous l'avez compris dans son integralité? Vous êtes intelligent! Vous conaissez Senèque? Vous êtes cultivé! Vous êtes aussi déprimé parce que les gens qui vous entourent son encore pire que le monde dans lequel vous vivez quand vous constatez leur incroyable bassesse mentale? Vous êtes en même temps intelligent, et complètement mégalo!

    Vous avez pris cet article au premier degré? J'ai une exellente nouvelle pour vous, vous êtes cons, et aurez par conséquent une vie qui vous comblera d'immondices et d'inutilités qui vous rendront heureux!



    3 commentaires