•  

    Flemme d'écrire, pas d'idées, juste une photo pour le moment. 


    1 commentaire
  •  

     

    Je pars demain, j'vous dis à dans une semaine...


    1 commentaire
  • Coup de sang, j'laisse pas trop couler l'précieux liquide de mon blog, et, par une habile remarque de ta part, j'me suis rendu compte que j'avais pas remembré l'bout amputé.
    Forcément que tout le monde se rend compte que mon pov blog il a un p'tit tentacule en moins, j'm'en suis servir pour m'faire une salade de poulpe.
    On apelle ça de l'auto-modération. D'un coté, en venant ici, vous vous engagez à ne pas subir les pitoyables lamentations de l'auteur, et juste à plonger dans les tréfonds de son esprit plus emmélé que la dread du chanteur de Jamaica All Stars, et d'un autre, je m'engage à ne pas raconter ma vie physique qui présente autant d'interet que celle d'un lombric qui viendrait de trouver une vis ( en notant tout de même qu'un lombric pourrait surement trouver plein d'applications pratiques a une vis si il ne se contentait pas de donner un coup de dents dedans, de constater que ce n'est pas comestible, et de passer son chemin. )
    J'suis en train de penser, vous savez ces gateaux chinois dans lesquels y'a un proverbe ou une prédiction, imaginez que dedans, vous trouvez un bout de l'histoire du cuisiner, ça pourrait être super bien, non?
    Vous l'avez dit: Non.
    L'avantage de ces prédictions c'est que tu les interprêtes à ta guise, et que t'as pas forcément envie de savoir comment faire pour devenir préparateur de Sushis. Et d'ailleurs, même si ça t'interesse, il est probablement déjà trop tard pour suivre cette voie, c'est qu'il y a du monde au créneau, et ils savent mieux se servir de baguettes que toi.

    Sur ce, un peu d'explications sur mon état physique du moment: J'me suis fait jeter de ma prépa, j'ai rien l'année prochaine, j'ai les résultats de mon concours le 30, si je l'ai pas c'est la merde.

    J'en ferai pas plus, j'trouve que c'est déjà pas mal, mais ça pourrait éventuellement servir à comprendre la suite des évenements...
    Sur ce je vous abandonne, j'pue plus qu'un lémurien mort d'une diharrée depuis 6 mois dans une décharge sur laquelle passe la Seine après avoir traversé Paris, j'vais donc m'prendre une bonne douche et me préparer pour la Gay Pride.
    Comme d'habitude, si vous y voyez un mec avec deux diabolos orange et des massues, hésitez pas.
    Y'a peu de chances que je vous offre un café, mais ça coute rien d'essayer...

    See ya.


    2 commentaires
  •  

     

    Ah, en fait, maintenant que je le relis, ça fait pas un anagramme de "l'espoir fait vivre".
    Aucun rapport, me permets-je même d'ajouter.
    Alors la tête saine et le sang agité...
    On reessaye avec de la musique.


    1 commentaire
  • Triste monde tragique!
    Faut pas que je perde le fil, j'suis sur que je le tiens, je ne dois pas m'arrêter, je ne dois pas penser a autre chose. Je l'ai, là, il est tout fin. Ariane, Ariane, merde, ta pelote est assez longue, mais j'ai peur qu'elle se pète, bordel!
    Je l'ai, je l'ai, quelle horreur!
    J'y arrive, finalement, il est là? Je savais qu'en penetrant dans ce monde, j'aurai a affronter un minotaure, je l'ai démonté, mais qui c'est les affamés, là?
    C'est à moi qu'ils en veulent, j'ai un peu peur, je ne m'y attendais pas, je devais m'prendre un coup de hache. Il parait qu'il y en à que 3 000 a avoir réussi a l'tuer ce béstiau plein de cornes, mais y'en a plus encore qui s'sont faits bouffer.
    Et là, alors que je pensais savourer une mort simple et sans histoires, il parait que des harpies m'invitent pour un diner au chandelles. Après demain!
    Je n'veux plus mourir, je n'y suis pas préparé, je vois le bout du tunnel, mais ils sont devant moi!
    Et l'diner est déjà servi, j'ai pu lire mon nom sur le menu du jour.
    Merde, merde, merde, quelle idée de m'avoir insufflé l'espoir? Vous êtes fourbes!
    Je vous tuerai, aussi!!! Regardez mon épée tachée de sang, c'est la même qui vous éliminera.
    Autour de moi, les autres se pressent aussi, donc? Tant pis, si je vaincs les affreux, je couperai les jambes des plus rapides aussi!
    J'en sortirai, vous m'entendez, j'en sortirai!!
    En priant pour que posé le pied sur une mine, l'envie ne me prenne pas de l'en retirer...


    2 commentaires