• Status d'abruti notoire.



    Voilà le contenu d'une conversation qui date d'à peine 30minutes:

    "T'sais, j'suis pas très ouvert aux discussions qui s'font dans le silence, ou, dans l'cas présent, à celles qui se font avec des mots enchainés sans aucun rapport les uns avec les autres et avec un effort syntaxique optimal pour qui désire détruire joyeusement au bulldozer la maison de paille qu'est la langue française...
    Et je sais que tu prends comme un affront personnel toute l'incompréhension qui prend place dans mon esprit à chaque fois que je passe sur ton blog..."

    Vous l'aurez compris à moins que vous n'soyez encore plus crétins que moi, je m'adressais à une Bloggeuse, avec deux G et un B majuscule. Toujours la même, soit dit en passant. 
    Mais c'est... fréquent. Si je passerai rapidement sur ceux des bloggs qui montrent des photos des "mé vac ac ma chewi jtm tro" et des blogs pornos qui pullulent ( ce sont les chouettes qui hululent ), c'est pour m'interesser en particulier à une vraie communauté(1) de gens qui ont inventé un nouveau système de langage qui consiste à s'arranger pour qu'on s'exstasie devant leurs textes en disant: "Oh, on dirait un écureuil, mais il aurait fallu mettre deux espaces de plus devant le 3eme mot pour que l'oeil soit bien placé", le plus frustrant étant qu'ils arrivent tout de même à se répondre les uns les autres.
    J'vous avouerai que ce qui me ferait vraiment plaisir, c'est que vous soyez tombé sur mon blog, et que vous vous soyez dits: "P'tain, p'tain!!! J'comprends ce qu'il écrit!!!".

    J'sais pas vraiment, y'a toujours des jolies photos, en plus. Enfin, pas des jolies photos classiques, pas des trucs de soleils qui se couchent et autres paysages idylliques ( pas non plus les courbes d'une fille nue allongée sur un divan, désolé ), mais des jolies photos quoi. On s'dit en les voyant qu'elles ont dû être travaillées, et que la personne qui les a prises a sûrement médité plein d'temps avant de la prendre.
    On est juste pas psychologiquement adaptés pour comprendre autre chose que les stands de bouffe sur lesquels y'a un panneau "Degustation gratuite". Vous me direz, on peut déjà très bien vivre en ne comprenant que ça.

    J'vais essayer de vous résumer tout ça métaphoriquement: C'est exactement la même chose que la nuit blanche hier soir, je cite: "tu cherches une oeuvre d'art, tu la trouves, puis tu dis: "Oh, c'est joli! Bon, on va où, maintenant?" "
    ( j'sais plus comment s'appellait la jeune fille qui a dit ça, mais c'était un condensé parfait qui en dit long sur la nature de l'humanité en général. )

    ______________________________________

     

    (1)Fermée, bien évidemment. Intégration possible sur concours: Compréhension de texte, suivi d'une dissertation qu'au plus deux des membres du jury doivent réussir à lire sans avoir les yeux gonflés en larmes et un besoin pressant de s'installer dans le noir avec 2 litres de collyre.


  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Octobre 2006 à 18:16
    Bloggueur toi même.
    "maybe if we look hard enough - we could find a back door"(incubus chante des fois ici). Pour la peine je vais pas me gêner tres cher : t'as ecrit " Si je passeRais rapidement" et ça, ca vaut tout les complements placés avant les auxillaires du monde...HAHEHIHOHUHIgrec.Ta reputation est foutue. Et puis la nuit blanche c'est loin.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :